Joseph Chedid

Crédit photo : Hamza H.Djenat

Après un premier album intitulé « Maison Rock » et un disque en famille sobrement baptisé « Louis, Matthieu, Joseph et Anna Chedid », celui que l’on connait également sous le nom de Selim revient avec un nouveau projet sous son propre nom.

Joseph a trouvé sa voie, s’affirme et prend une toute nouvelle direction. En 2019, Il nous dévoile son opus sobrement intitulé « Source », tour à tour expérimental, électrique, poétique, touchant et onirique : un disque intense, à son image. Il travaille actuellement sur son nouvel album dont la sortie est prévue courant 2022.

Sur scène, Joseph Chedid délivre en solo ou en groupe, un set électrisant oscillant entre force et fragilité où énergie et solo de guitares sont légions.

Luc Alenvers

Une fine silhouette portant guitare en bandoulière, au service de mélodies étonnantes et chamarrées, où se mêlent airs électro-pop et couleurs world. Une plume doucement acérée, trempée à l’encre de l’humour noir, à la fois sombre et solaire avec une grosse lampée de tendresse.

En trame de fond, le plus beau des carnavals et la plus terrible des tragédies : cette féconde ironie de la vie…

Luc Alenvers nous vient tout droit de Cuba, où enfant, il apprend la guitare, le poker et le pick-pocket auprès du célèbre joueur de Tres: Alfredo Lopez. A 16 ans, il devient musicien dans l’orchestre de la chanteuse Roselinda Consuelo. Au cours d’une tournée (de Mojito), il est mis à la porte du groupe pour une vague histoire de contrebande de cigares et de rhum frelaté.

Pourchassé par des malfrats, il traverse la forêt amazonienne en se nourrissant de racines, de serpents et de crocodiles. À Buenos Aires, il se cache dans un container à bananes, traverse l’Atlantique et atterrit en Espagne. À nouveau inquiété pour une sombre histoire de contrebande de sangria trafiquée, il s’enfuit dans l’Oise. En août 2011, il subit une opération du visage et commence l’aventure « Alenvers ».

On le retrouve également comme chanteur-musicien aux « Bébés Lecteurs »,comédien au théâtre dans« Quelque chose » de Capucine Maillard et Andréa Bescond, dans« L’entorse » d’Hélène Laurca (Festival d’Avignon 2018 et 2019), ou encore au cinéma pour « Les Chatouilles » d’Andréa Bescond et Eric Métayer.

23 Novembre 2021 – 20h00
Woincourt – Vim’Arts

Tarif : 10 € | Tarif réduit : 5 €
(-25 ans, étudiants, demandeurs d’emplois, groupes à partir de 10 personnes)
Tout public
Réservations : Accueil de la CCV ou sur www.fnac.com

Articles similaires

X