Les installations d’assainissement du territoire de la CCV

Pour acheminer et traiter les eaux usées des usagers raccordés au réseau d’assainissement, de nombreuses installations sont nécessaires.

La CCV possède actuellement :

  • 120 km de réseaux d’eaux usées
  • 4 stations d’épuration (Chepy, Feuquieres en Vimeu, Friville-Escarbotin et une lagune à Bourseville)
  • 29 postes de relèvements.
Quelques chiffres de 2017 (STEP de Friville)

  • Volume traité : 347 587 m3 / an qui correspond à 231 724 666 bouteilles d’eau de 1,5l !
  • Débit moyen : 952 m3/jour
  • Consommation électrique par m3 traité : 1.97 KWh/m3
  • Quantité de boues évacuées en épandage : 111 Tonnes
  • Quantité de boues évacuées en méthanisation : 120 Tonnes
  • Quantité de graisses évacuées : 10 m3
  • Quantité de sables évacuées : 8 Tonnes
  • Pluviométrie : 946 mm/an

Local Technique

Ici se trouvent les bureaux où est installé le logiciel informatique qui pilote automatiquement la station d’épuration.

Dégrilleur

Celui-ci sert à emprisonner les refus les plus volumineux (refus supérieur à 25 mm) avant le pré-traitement.

Poste de relèvement

Le poste de relevage est équipé de cinq pompes et d’un agitateur. Il y a trois pompes temps sec qui alimentent la zone de pré-traitement et deux pompes temps de pluie qui alimentent le bassin tampon en cas de sur débit.

Bassin tampon

Celui-ci sert à stocker le surplus d’effluent en attente du traitement.

Zone de pré-traitement

Le dégrilleur rotatif a pour but de séparer et d’évacuer facilement les matières volumineuses. Celui-ci est constitué d’une grille courbée d’espacement 10 mm, nettoyé par un système de raclage. Les déchets sont évacués via un compacteur qui permet de laver et de compacter les déchets retirés.

Désableur / Dégraisseur

Désableur : les sables de l’effluent piégés au fond de l’ouvrage par décantation sont dirigés vers une fosse de stockage.
Dégraisseur : Grâce à de fines bulles d’air, les graisses de l’effluent remontent à la surface puis sont raclées et évacuées vers une fosse de stockage.

Surpresseurs

Les surpresseurs servent à envoyer l’oxygène nécessaire aux micro-organismes dans le bassin d’aération.

Le bassin d'aération

Le traitement biologique est effectué dans ce bassin par « boues activées », c’est-à-dire que des micro-organismes vont traiter les différentes pollutions grâce à l’oxygène apporté dans le bassin.

Le clarificateur

Le clarificateur sert à séparer les boues formées dans le bassin d’aération et l’eau épurée.
Les dernières sont ensuite dirigées vers le milieu naturel.

Local à boues

Les boues sont déshydratées grâce à la centrifugeuse.

Traitement des boues

Après être passées dans la centrifugeuse, les boues retournées régulièrement par des robots sont séchées dans la serre.

Exploitation

Le service assainissement de la CCV assure des missions d’exploitation et de maintenance des réseaux et des stations d’épuration.

Notre savoir-faire est étendu à tout type de réseaux. La qualité des prestations est garantie par la disponibilité et la capacité d’expertise de cette équipe dévolue :

– Aux visites de contrôle,
– Aux interventions de maintenance préventive,
– A l’entretien des réseaux,
– Au suivi analytique,
– Aux dépannages,
– Aux renouvellements d’équipements électromécaniques,
– A la prise en charge des signaux d’alarme (sur la base d’un service d’astreinte ouvert 24h/24 et 7j/7),
– Au relationnel avec les usagers et/ou les maîtres d’ouvrage.

Toutes nos installations sont équipées de dispositifs de télésurveillance. Ces derniers permettent de fiabiliser l’exploitation et d’améliorer la qualité du fonctionnement et du traitement. 

Station d’épuration de Friville-Escarbotin

  • Friville-Escarbotin Belloy
  • Woincourt
  • Tully
  • Meneslies
  • Yzengremer
  • Béthencourt sur Mer

Station d’épuration de Feuquieres en Vimeu

  • Feuquieres en Vimeu
  • Fressenneville

Station d’épuration de Chepy

  • Chépy

Station d’épuration de Bourseville

  • Bourseville dont le hameau de Martaigneville et une partie de la commune de Tully (3 rues : Joliot Curie, Impasses Casanova et Gabriel Péri).

Respecter les normes de raccordement

Les stations d’épuration aussi modernes soient-elles, fonctionnent selon un processus biologique fragile. Elles ne peuvent recevoir que des eaux usées ménagères. Il est utile de rappeler que lorsqu’ une habitation est raccordée au réseau d’assainissement, la fosse septique doit impérativement être neutralisée (remblaiement et déconnexion).

En ce qui concerne les eaux de pluie, elles ne peuvent être rejetées au réseau d’assainissement que si celui-ci est de type « unitaire* ». C’est pourquoi, le service assainissement de la CCV est chargé de vérifier les branchements et le cas échéant, leur mise en conformité.

*Réseau unitaire : qui collecte les eaux usées et les eaux pluviales dans les mêmes canalisations.
Réseau Séparatif : qui collecte les eaux usées dans des canalisations différentes de celles recueillant les eaux de pluie (réseau « pluvial »)

Pas de lingettes dans les WC !

Jetées dans les WC, les lingettes de tous types (nettoyage, hygiène), ainsi qu’en particulier tous les déchets solides, causent de graves dysfonctionnements dans le réseau des eaux usées. Ils bouchent les canalisations et bloquent les pompes de relèvement qui peuvent être aussi endommagées définitivement.

L’eau usée n’est plus relevée et ne peut plus s’écouler dans les collecteurs d’assainissement, elle risque donc de remonter dans les maisons ou de s’écouler par les tampons dans le milieu naturel, polluant l’environnement et occasionnant des désagréments pour les riverains.

Jetez les lingettes et les autres déchets avec les ordures ménagères et non dans les sanitaires !

Rappelons que….

le terme « TOUT A L’EGOUT » employé pour désigner le système d’évacuation des eaux usées, ne signifie pas que « tout » peut-être jeté dans les égouts. Rejeter n’importe quoi, n’importe comment perturbe le fonctionnement du réseau assainissement et des stations d’épuration.

Obligation de raccordement

La loi L.33 du code de la santé publique indique qu’à la mise en service d’un réseau assainissement, tous immeubles à 2 ans pour être raccordés : c’est donc une obligation.

X